Ouverture d'un centre CeSPOs à Paris 16e

Question fréquemment posées

Voici quelques réponses à vos interrogations.

Est-ce que la chirurgie peut guérir mon diabète, mon hypertension et mon hypercholestérolémie ?

Absolument. C'est même le but de l'opération. Vous faire perdre du poids et par la même améliorer tous ces cofacteurs de morbidité avec diminution des médicaments et très souvent si le cofacteur n'est pas trop ancien, le faire disparaître, ainsi, fini le traitement ! La chirurgie de l'obésité a notamment été créé pour guérir le diabète.

Le parcours de soins est-il obligatoire ?

Oui, le parcours de soins coordonnés avant la chirurgie est obligatoire, notamment l’évaluation psychologique et une prise en charge diététique de plusieurs mois.

Y a-t-il une préparation avant l'intervention ?

Absolument, une préparation rigoureuse est indispensable pour obtenir d’excellents résultats. Vous en serez informés le moment venu.

Y-t-il des consignes à respecter avant l'opération ?

Aucun rasage avant l’intervention, du savon neutre, celui que vous avez à la maison avant et après l’opération. Jamais de Bétadine ni avant, ni après l’intervention.

Dois-je arrêter de fumer avant l'intervention ?

Oui, au moins temporairement. Nous avons plusieurs moyens pour vous aider.

Y a-t-il un risque à sortir le soir de l'intervention ?

Aucun. Si l’on vous laisse sortir le soir même, c’est que vous ne courez aucun risque. Nous sommes pionniers en France dans cette prise en charge.

Puis-je me faire opérer pendant mes menstruations ?

Oui, sans aucun problème.

Puis-je manger normalement après l'opération ?

Oui, le soir même, après la pose d’un anneau et le lendemain, après toutes les autres interventions, ce que nous pratiquons depuis 6 ans.

Faut-il éviter certains aliments ?

Certaines personnes ont du mal avec la viande et le pain, voire le riz ou les pâtes. A priori, rien n’est contre indiqué mais la nourriture doit être finement broyée au cours de la mastication avant déglutition.

Est-il possible d'avoir de la diarrhée après l'opération ?

Oui, mais exclusivement après un by-pass et de façon transitoire.

Quand pourrai-je revivre normalement ?

Immédiatement après l’intervention. Douche le soir de l’intervention, réalimentation immédiate le jour de l’intervention, sport dès le lendemain. Evitez les sauts le premier mois suivant un by-pass. Vous pouvez portez une charge le soir même. Piscine, voire mer le lendemain, sans aucun souci.

Puis-je avoir des rapports sexuels après l'opération ?

Oui, sans limitation.

Quand puis-je retravailler ?

Soit immédiatement pour les plus téméraires, soit une semaine à 15 jours après l’intervention.

Combien de temps dure la cicatrisation ?

Environ un an et demi, mais vous sortez avec des cicatrices fermées. Avoir des cicatrices violettes après la chirurgie est tout à fait normal, et ce, pendant de nombreux mois.

Puis-je tomber enceinte après la chirurgie bariatrique et si oui, à partir de quand ?

Vous pouvez tomber enceinte quelque soit l’intervention, à condition d’être parfaitement encadrée, avec une équipe pluridisciplinaire, et ce, dès que votre IMC est en dessous de 30.

Dois-je prendre des vitamines à vie ?

Cette interrogation reste débattue. Probablement pas, même après un by-pass. La vitaminothérapie est nécessaire pendant une dizaine d’années, ensuite elle est adaptée à votre cas. Une ou plusieurs prises de sang sont à effectuer chaque année.

Des carences sont-elles possibles ?

Oui, et ce, quelque soit l’intervention, sachant que la plupart d’entre nous ont déjà des carences avant l’intervention.

L'alcool est-il interdit ?

Non, mais pas recommandé à jeun après un by-pass.

Est-il possible de perdre ses cheveux ?

Oui, quelque soit l’intervention mais plus particulièrement après une sleeve ou un by-pass. Cela ne touche cependant qu’une partie des femmes - les hommes ne sont pas concernés – et peut être corrigé grâce à une vitaminothérapie. La perte de cheveux est transitoire et accompagne la perte de poids, les deux étant solidaires.

Est-il possible de reprendre du poids quelques années plus tard ?

Oui, quelque soit l’intervention. La reprise de poids est toujours corrélée à un arrêt de suivi.

Puis-je changer d'équipe ou de chirurgien ?

Absolument, et ce quand bon vous semble, surtout si vous sentez que cela ne vous est pas (ou plus) bénéfique.

J'ai arrêté de me faire suivre. Puis-je reprendre un suivi à tout moment ?

Oui, et c’est même fortement conseillé. Une équipe bienveillante doit vous permettre de renouer en douceur avec un suivi.

Puis-je faire le Ramadan ?

Oui, mais seulement après la première année consécutive à l’opération pour une sleeve ou un by-pass, compte tenue de l’inflammation post opératoire qui diminue encore le calibre du tube gastrique. Par contre, avec l’anneau, c’est totalement possible la première année.

A quand la chirurgie esthétique ?

Il ne faut pas envisager de consultation de chirurgie esthétique avant au moins un an après l’opération. Votre IMC doit avoisiner 27 et être stable depuis quelques mois.

Est-il possible qu'une thérapie puisse m'aider aujourd'hui alors qu'auparavant cela n'a pas été le cas ?

Oui, car elle repose sur un principe d’alliance thérapeutique, c’est-à-dire que thérapeute et patient travaillent ensemble pour instaurer un climat de confiance et de compréhension bienveillante. Chaque thérapeute a ses propres caractéristiques et attitudes et peut convenir à certains patients comme il peut ne pas convenir à d’autres. Chaque patient perçoit les choses différemment en fonction de son expérience et de son vécu.

Je dors mal, je me sens sans énergie, triste et sans entrain, est-ce que je peux agir pour aller mieux ?

Absolument. Être à l’écoute de ses émotions et sensations corporelles est très important, cela permet d’avancer et de s’adapter à notre environnement. Dépression et obésité sont liées. Comprendre les phénomènes psycho organiques derrière ses symptômes permet d’agir sur eux. Répéter un comportement bienveillant et être à l’écoute de soi permet d’aller mieux. Le CeSPOs propose des approches complémentaires pour vous soutenir dans vos démarches : yoga, hypnose, psychothérapie, activité sportive adaptée, méditation, thérapie transgénérationnel, atelier d’éducation thérapeutique, soins énergétiques, sophrologie, groupes de parole…

A quoi cela va me servir de parler à une psychologue ?

Parler à un professionnel formé à l’écoute et à la compréhension des manifestations psychologiques dans un climat bienveillant, loin du jugement permet une prise de recul vis-à-vis des situations difficiles et une meilleure compréhension des conflits psychiques qui nous animent tous. Le CeSPOs vous offre un lieu de parole où vous pouvez exprimer ce que vous pensez et ressentez.